Armes et aikido

O Sensei, Saïto sensei, aikido et armes

Avant de partir pour Iwama le fondateur, Morihei Ueshiba, enseignait le travail à mains nues mais n’enseignait pas l’usage d’armes. Il n’empêche qu’il pratiquait quotidiennement avec elles et démontrait avec certaines techniques.

Après 1941, O Sensei n’enseigna plus que rarement à Tokyo car il vivait essentiellement à Iwama. Là, il enseignait les armes.
Certains maîtres d’aikido, élèves directs de Morihei Ueshiba, ne l’ont donc que peu vu pratiquer les armes et n’ont jamais pu réaliser l’importance qu’il leur accordait.
D’autres ont vu le rôle primordial que O Sensei attribuait aux armes. Pour lui aikido et armes formaient un tout.
Et, élèves devenus enseignants, ont formé des élèves devenus enseignants … et ainsi de suite.
La conséquence est que, aujourd’hui, il existe deux “extrêmes” : dans certains dojos, les armes ne sont quasiment jamais utilisées. Dans d’autres dojos le travail des armes est aussi important que le travail à mains nues.
Le temps accordé aux armes est ausi fonction des fédérations.
Chez Iwama, par exemple, armes et aikido sont liées, la pratique très développée.
Saïto sensei s’est attaché à compiler les techniques d’armes. Son travail des armes a été aidé par Hirokazu Kobayashi grand pratiquant de kendo. La plus grande partie (tout ?) le travail de maître Saïto s’est fait à Iwama. Saïto sensei à également créé des katas d’armes.
L’entrechoquement entre armes doit être réduit car il signifie un blocage ce qui est contraire au principe même de l’aikido.
Tamura sensei explique que le fondateur pratiquait “avec les armes comme s’il avait les mains vides et à mains nues comme s’il était armé”.

Les armes et l’aikido aujourd’hui

Il est reconnu que sans arme l’aikido n’aurait pas existé.
Mais il est tout aussi vrai que pour diverses raisons, méconnaissance, manque d’intérêt, manque de temps, difficulté pédagogique … certains enseignants ne montrent pas ou très peu les armes à leurs élèves.
Les enseignants suivent leur propre voie, où armes et aikido sont liés ou pas, ou suivent les traces de leur(s) maître(s), qui montrai(en)t ou non les armes.
Il n’existe pas de règles concernant la pratique des armes en aikido. Il est donc impossible de savoir, en débutant l’aikido un aujourd’hui si le nouveau pratiquant verra ou pas les armes et à quelle fréquence.

L’usage des armes aujourd’hui

En aikido il ne s’agit pas d’apprendre à utiliser une arme pour combattre.
L’utilisation des armes est essentiellement didactique. La longueur supplémentaire que procure une arme démultiplie les éventuelles erreurs qui sont donc mieux visualisées. Il est alors plus facile de trouver ce qu’il faut corriger.
L’amplification du mouvement dû à l’arme influe sur la position des mains. Une mauvaise tenue est aussitôt ressentie.
La pratique avec une arme permet aussi de travailler à des distances variées et oblige à controler sa posture (shisei).

Vocabulaire

La pratique de l’aikido avec arme peut prendre différentes formes.
Suburis, techniques réalisées seules pour apprendre puis maîtriser attitudes, coups, déplacements …
L’enchaînement codifié simulant un combat s’appelle kata.
L’harmonise avec un partenaire par awase.
Les combats codifiés sont : kumijo ou kumitachi.

Kimono : la meilleure marque
Fundamental Aikido Association