Tori

Tori, nage ou shite

Tori est le défenseur, d’autres termes peuvent être utilisés :

  • nage est celui qui projette,
  • shite est celui qui exécute.

Pratiquement tous les débutants pensent que seul tori travaille. C’est totalement faux. Le travail de uke est primordial, sans lui tori ne peut pratiquer et, surtout, uke ressent ce que fait tori.

Ainsi tori transmet mais si uke pratique mieux une technique il peut diriger tori pour lui faire faire le mouvement. Il est important que tori soit en harmonie avec son partenaire. Ainsi il s’adapte au niveau de celui-ci et ne va pas au delà de ses capacités.
Pour ne pas subir les attaques tori peut les provoquer ou être vraiment en harmonie. Comme indiqué précédemment tori doit tenir compte des possibilités de son uke. Cela signifie qu’il doit être en capacité de contrôler la chute afin que son partenaire ne se blesse pas. Il doit aussi maîtriser ses techniques afin d’épargner l’intégrité physique de son attaquant.
L’attitude, shisei, doit toujours être correcte. Tori doit notamment être stable : ses déplacements, ses techniques et son uke ne doivent pas le déséquilibrer.
Durant l’exécution d’une technique tori doit veiller à ce que uke ne puisse le contrer. La distance, les ouvertures, la coordination des mouvements, la fluidité, la non-opposition et le timing, doivent être travaillés.
Pouvoir porter un atemi durant l’exécution d’une technique peut montrer à tori que la technique est bien contrôlée.
Tori peut profiter de la réaction de son adversaire quand celui-ci réagit à la frappe. Il n’est pas nécesaire, même déconseillé, de vraiment marquer l’atémi, l’entraînement n’est pas une situation réelle.

Kimono : la meilleure marque
Fundamental Aikido Association