Nobuyoshi Tamura

Maître Tamura était un des très grands de l’aïkido qui, sans le dénaturer, l’a fait évoluer.
Apprécié aussi bien que décrié il représentait, pour des dizaines de milliers de pratiquants, l’aboutissement de la technique.

Nobuyoshi Tamura est né le 2 mars 1933 à Osaka. Il est décédé le 10 juillet 2010.
Son père était professeur de kendo. Après son décès, en 1953, Tamura, pas encore sensei, va au dojo de Morihei Ueshiba dont il devient un des disciples, uchi deshi.
Il arrive en France en 1964, délégué par l’Aikikai, avec comme objectif le développement de l’aïkido en France et en Europe.
Avant de mourir il était encore directeur technique national de la FFAB (Fédération française d’aïkido et de budo).

Tamura sensei technique
Tamura sensei avait un style qui lui était propre car il avait adapté les techniques à sa morphologie, son état physique et aux situations.
Sa recherche tendait vers un aïkido de plus en plus sobre où le moindre geste inutile était proscrit. Il ne cherchait pas à faire de grandes démonstrations avec des mouvements amples.
Nobuyoshi Tamura, 8ème dan, grade attribué par Kishomaru Ueshiba, fils du fondateur.
Il a refusé la 9ème dan car il estimait qu’il n’existait que 8 dan.
Outre les cours qu’il dispensait 2 fois par semaine dans son dojo, le Shumeikan dojo, de Bras (83149), il animait de nombreux stages aussi bien en France que dans le reste du monde. Ces stages était de 2 catégories : pour tous ou destinés à la transmission de l’aïkido.
Certains de ses stages étaient devenus des “incontournables” comme celui de Lesneven, France, en juillet. D’ailleurs Lesneven a fait de Tamura sensei un citoyen d’honneur.
Nobuyoshi Tamura a été fait Chevalier de l’Ordre National du Mérite en 1999.

Tamura sensei
Tamura a écrit trois ouvrages :

  • Aïkido Méthode nationale,
  • Aïkido, étiquette et transmission.

La préface du livre “Aïkido Méthode nationale” a été écrite par Kisshomaru Ueshiba, fils du fondateur. Il écrit : “… Maître Tamura était le disciple favori du regretté maître Ueshiba … “.

Daniel Toutain
O Sensei – Suwari